Marie-Claire Descary, MD – 2010

Descary-photo.jpgIl y a à peine quelques mois nous quittait une consœur, une collaboratrice, une amie.  Marie‑Claire Descary avait obtenu son doctorat en médecine de l’Université de Montréal en 1965, à une époque où les femmes étaient encore des pionnières dans le domaine.  Elle a complété une formation en radiologie avec certification au Québec en 1969 et au Collège Royal du Canada en 1972, incluant une formation spécialisée en imagerie cardio-pulmonaire.  Première femme à le faire, elle s’est jointe à l’équipe médicale radiologique de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal (HSCM) en 1970.

Marie-Claire Descary a eu une carrière bien remplie comme clinicienne et enseignante.  Elle fut élue à titre de conseillère de l’exécutif du CMDP de l’HSCM dès 1988.  En 1989, elle accédait au poste de présidente du comité exécutif du CMDP de l’HSCM, première femme à occuper ce poste.  Elle a également siégé au conseil d’administration de la Fondation de l’HSCM de 1989 à 1991.

Dans les années 90, elle s’intéresse de plus en plus à l’éthique et obtient un DESS en bioéthique de l’Université de Montréal.  Son expertise dans ce domaine l’a amené à participer aux activités du comité de bioéthique de l’HSCM dès 1993 et d’en assurer, de 1997 à 2002, la présidence.  Au sein de l’Université, elle a collaboré à l’élaboration du programme d’enseignement du DESS et de la maîtrise en bioéthique de même qu’au programme d’enseignement de l’éthique aux résidents.

En 2002, elle devient membre du comité de discipline du Collège des médecins du Québec.  A l’HSCM, elle était, depuis trois ans, membre du comité de révision des plaintes.  Depuis peu, elle mettait son enthousiasme et ses énergies à remplir ses nouvelles fonctions, parfois ingrates, de médecin examinateur.

Le CMDP de l’HSCM soulignait, en 2005, ses 35 ans de services actifs à l’HSCM et la Fondation de cet hôpital l’honorait lors de son gala annuel du 7 novembre 2008.

Pour toutes ces raisons, nous sommes fiers, à titre posthume, d’honorer la docteure Marie‑Claire Descary.